Comprendre la gestion commerciale en agroalimentaire

L’agroalimentaire est un domaine qui réalise une centaine de milliards d’euros en France. Il comprend plusieurs activités ayant des spécificités qui sont à la fois pointues et variées. Comme cette filière est aujourd’hui en train d’évoluer dans un contexte qui connait une grande concurrence, les entreprises sont obligées de relever de nombreux défis à cause de fortes contraintes : normes de sécurité et de suivi strictes, développement durable, augmentation du prix des matières premières, etc. Choisir de gérer le domaine commercial grâce à des méthodes ou des outils de gestion qui s’adaptent à leur métier comme l’ERP est ainsi indispensable.

Les spécificités du domaine 

Vous pouvez voir ce site afin d’obtenir un peu plus d’informations sur les spécificités du domaine. L’agroalimentaire, est aujourd’hui à la quatrième place parmi les secteurs de la société manufacturière, qui présentent des émissions de gaz à effet de serre. Une étude a même permis de découvrir que près d’un quart des sociétés agroalimentaire ont un impact considéré comme fort sur l’environnement, alors que chez d’autres entreprises cet impact est nul ou très faible.  

A découvrir également : Produire son électricité : les éléments clés d'un kit complet

Les sociétés agroalimentaire sont les principaux acteurs en agriculture. A titre d’information, il est bon de souligner que l’agriculture fait fusionner deux secteurs interdépendants. Aussi, il regroupe trois maillons. Le premier maillon concerne les matériaux assurant l’agriculture, les intrants comme le pesticide et les semences pour l’agriculture. Le second maillon regroupe les agriculteurs ainsi que les producteurs qui y évoluent. Puis, il y a le dernier maillon comprenant la transformation des productions agricoles : raffinerie, extraction, cuisson, assemblage, etc.  

Pour finir, le secteur agroalimentaire vient avec plusieurs métiers et activités. En plus de l’agriculture et la transformation, regroupe aussi la commercialisation, l’emballage, le marketing, et autre activité en lien avec la mise en vente des marchandises qui sont assurés par le secteur agroalimentaire. 

Avez-vous vu cela : Les conseils pour rédiger un compte rendu de formation

Les défis pour le secteur 

Les défis que connaissent les secteurs de l’agroalimentaire sont très nombreux et sont différents en fonction de l’entreprise. La digitalisation du réseau de partage est certainement le défi commun de l’ensemble du secteur. Cette digitalisation ne peut pas se faire sans l’échange de données entre les participants tout au long du processus de production. Mais pas que. Voici d’autres défis, auxquels doivent se confronter le secteur agroalimentaire. 

Température et délai de livraison

Les prix et la disponibilité des matières premières, les coûts de l’énergie ne sont pas tous les défis auxquels sont confrontées les entreprises en agroalimentaire. Le manque de prévisibilité en fait aussi partie. Il faut souligner la température ainsi que le délai de livraison, assurent un rôle important dans le domaine de la production alimentaire. En particulier, c’est une situation qui s’applique souvent au fournissement des légumes, des fruits. 

Stockage de matières premières

L’approvisionnement n’est pas toujours certain, particulièrement dans la production d’aliments pour animaux, d’additifs alimentaires, etc. Ce sont des éléments qui demande un stockage. Au fait, le manque d’espace de stockage disponible peut conduire à des contraintes dans l’approvisionnement des produits finis. Une solution peut arriver à bout de ce souci. Cette solution consiste à procéder à un raccourcissement de la liste d’attente en procédant à la livraison des produits finis tout de suite au client. 

Coûts de production

Les coûts de production ne cessent de s’accroître. Face à l’augmentation de ce coût, le défi pour les sociétés en agroalimentaire est de garder un prix compétitif. Plusieurs facteurs entraînent la hausse du coût des marchandises :

  • Augmentation des prix de l’énergie
  • Augmentation des prix des produits intermédiaires
  • Augmentation du coût de la distribution 
  • Augmentation des prix liés à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. 

Les meilleures pratiques en gestion commerciale dans l’agroalimentaire  

Le choix d’adopter de bonnes pratiques en gestion commercial ne serait que bénéfique pour ce domaine. 

Gestion commerciale (achats, ventes, facturation, relation client)

Pour assurer une bonne gestion du commerce des entreprises dans ce domaine, il est bon d’adopter un outil ou un logiciel de gestion qui soit capable de regrouper les informations relatives à l’achat, à la vente, à la facturation ainsi qu’à la gestion des dossiers clients et fournisseurs. C’est un outil qui est intégré à l’ERP. Cette gestion chez les sociétés en agroalimentaire permet de profiter de nombreuses fonctionnalités comme la gestion de lot, la gestion de pénurie (réapprovisionnement automatique), la traçabilité alimentaire (commençant par la réception des matières premières, jusqu’à la fabrication des produits finis), le contrôle du stock en prise de commande et en réservation, ainsi que le suivi de la relation client

Gestion de stocks

La gestion des stocks est un véritable défi que connait la majorité acteurs des industries agroalimentaires. Il est important de tenir compte de l’ensemble des dates (date de limite de consommation, date limite de vente, etc.) pour le déstockage des marchandises avec une date limite déjà tout proche. Se fier aux indicateurs qui sont calculés en temps réel permet de réguler et anticiper des stocks :

  • Stock actif
  • Stock moyen
  • Stock de sécurité
  • Taux de service
  • Taux de rupture
  • Taux de rotation 

Traçabilité

C’est la capacité de retrouver le cheminement des denrées alimentaires, à travers les étapes de production, de transformation. La traçabilité est appliquée au niveau de l’étiquetage des produits finis, grâce à des codes EAN, permettant un suivi des mouvements de stocks de manière rapide. Le contrôle de la traçabilité permet d’améliorer la gestion des stocks, des flux, des processus métiers. Il permet aussi de bénéficier en qualité, en efficacité, en sécurité et en productivité. 

Les avantages de l’ERP agro- alimentaire pour les PME

L’ERP est un logiciel qui offre de nombreux avantages. Les tâches des ressources internes sont moins complexes. Cet outil permet aussi d’automatiser de nombreux processus métiers. Les sociétés pourront ainsi avoir une meilleure productivité. Et les ressources pourront alors se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée. L’ERP s’avère alors une solution qui permet de considérer les différentes contraintes. 

Qualité, traçabilité, concurrence, ce sont toutes des contraintes auxquelles doivent faire face les industries de l’agroalimentaire de nos jours, cela les oblige alors à être beaucoup plus réactifs. Pour pouvoir faire face à cette situation, ils doivent avoir en leur disposition, un logiciel de gestion intégré, qui soit capable de suivre leur évolution sur un marché qui connait beaucoup de changements. L’ERP, est un logiciel très intéressant, pour ce qui est de la gestion commerciale. Il dispose d’un grand nombre de fonctionnalités et d’automatismes qui peuvent permettre aux employés de se concentrer sur leur métier, et pouvoir ainsi apporter un maximum de service à leurs clients. L’implémentation d’un logiciel ERP SaaS s’avère aussi être la meilleure solution pour une transition numérique efficace. 

Les tendances actuelles et futures à prendre en compte

Tous les dirigeants qui s’inquiètent pour préserver la compétitivité de son entreprise doit toujours être à l’affût de toute tendance qui peut avoir un impact sur son activité. Si vous évoluez dans l’industrie agroalimentaire et que vous avez envie de rester informé, voici quelques tendances que vous devez absolument connaître dans ce domaine. Comme la concurrence ne cesse de s’accroître dans cette industrie, il est indispensable de rester au courant des tendances. 

Il y a la durabilité et la transparence. Il faut noter que l’avenir de la santé de la planète est une priorité. De ce fait, pour une construction d’avenir durable, au moins dans la partie commerce, les consommateurs s’attendent à ce que les sociétés leur proposent des solutions plus durables en ce qui concerne leurs besoins quotidiens. Vous pouvez également penser à des options de paiement améliorées et diversifiées. Le fait de proposer plusieurs options de paiement peut être une bonne solution. 

Parmi les tendances actuelles en agro, il y a l’investissement dans la transformation numérique. La transformation numérique, peut effectivement permettre à votre société de se développer encore plus, par rapport à sa taille actuelle. Ce sera pour vous une précieuse aide, dans les fonctions de base de votre entreprise, à n’importe quel moment et cela n’importe où. 

Copyright 2024. Tous Droits Réservés